Mesures préventives pour la VB

Loading Likes...
SHARE

La vaginose bactérienne est le type d’inflammation du vagin le plus commun. Malheureusement pour les dames, c’est un déséquilibre très récurrent qui provoque beaucoup d’inconfort. Chez certaines femmes, la maladie peut réapparaître ou même devenir chronique, nécessitant des traitements multiples et parfois à long terme1.

Mesures d’hygiène

La femme veut garder sa zone privée propre. Cependant, le corps humain merveilleusement conçu a déjà un plan de nettoyage pour le vagin; il est auto-nettoyant. Les savons parfumés ou doux, les douches vaginales, ou tout autre produit ne sont pas seulement inutiles, mais peuvent même être nuisibles. En voulant contrôler l’hygiène du vagin, il est possible de provoquer l’effet inverse et une infection peut survenir. Pour maintenir l’équilibre de vos bactéries vaginales, utilisez simplement de l’eau chaude pour nettoyer l’extérieur.

Non aux douches vaginales

Les femmes se font des douches vaginales pour différentes raisons, que ce soit pour se sentir fraîche, nettoyer le sang restant après leur menstruations, éviter les infections, les ITS ou une grossesse après un rapport sexuel. Sachez que même si le principe vous fait croire que ces douches s’occupent de ces problèmes, ce n’est pas le cas. En fait, les experts disent que ce n’est efficace pour régler aucune de ces situations. Au contraire, selon le Collège américain des obstétriciens et gynécologues (ACOG), les femmes devraient éviter les douches vaginales. Elles éliminent certaines bactéries bénéfiques, connues sous le nom de probiotiques, qui vous protègent contre les infections, ce débalancement peut augmenter votre risque de VB2.

Selon le Collège américain des obstétriciens et gynécologues (ACOG), les femmes devraient éviter les douches vaginales.

Conseils simples pour éviter la VB

  • À la salle de bain, lors de l’essuyage, passez de l’avant vers l’arrière pour éviter la propagation des bactéries pathogènes dans votre flore délicate;
  • Gardez votre région intime fraîche et bien aérée en portant des culottes en coton.

VB et le sexe

La VB n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible, bien qu’elle soit associée à de nouveaux et multiples partenaires sexuels3. Ainsi, la protection lors des rencontres sexuelles peut réduire l’incidence et la récurrence de la VB. Une étude menée auprès de 1 000 femmes durant plus de 6 mois a montré que l’utilisation régulière du préservatif est efficace pour protéger contre l’apparition de la VB, mais pas contre la récurrence de la VB. Cela signifie que les femmes qui avaient une VB au début de l’étude n’avaient aucun changement dans la récurrence de la VB, et que les femmes qui n’avaient pas de VB au départ étaient protégées contre la première occurrence4.

 

RÉFÉRENCES

1- Baylor College of Medicine. Recurrent Bacterial Vaginosis. Consulted March 15th 2018. [Online] https://www.bcm.edu/healthcare/care-centers/obstetrics-gynecology/conditions/recurrent-bacterial-vaginosis
2- U.S. Department of Health & Human Services Women’s. Bacterial vaginosis. Consulted March 15th 2018. [Online] https://www.womenshealth.gov/a-z-topics/bacterial-vaginosis
3- Pirotta M, Fethers KA, Bradshaw CS. Bacterial vaginosis: more questions than answers. Aust Fam Physician. 2009;38:394-397.
4- Yotebieng M, Turner AN, Hoke TH, Van Damme K, Rasolofomanana JR, Behets F. Effects of consistent condom use on 6-month prevalence of bacterial vaginosis varies by baseline BV status. Trop Med Int Health. 2009;14:480-486.
Tout ce que vous devez savoir sur les décharges vaginales